Accéder au menu principal
Blogue Google Canada
Diversité & Inclusion Sociale

Hommage aux survivants, leurs familles et aux communautés autochtones pour la première Journée nationale de la vérité et de la réconciliation



Note de l'éditeur : Ce billet de blogue a été écrit par Stephanie Scott, directrice exécutive du Centre national pour la vérité et la réconciliation (NCTR), et Monika Ille, directrice générale d'APTN

À l'occasion de la toute première Journée nationale de la vérité et de la réconciliation, nous invitons tous les Canadiens à honorer les survivants des pensionnats et à réfléchir à l'impact durable du système des pensionnats sur les peuples autochtones. Depuis 2013, le 30 septembre est connu sous le nom de Journée du chandail orange, en reconnaissance des méfaits et des tragédies engendrés par le système des pensionnats. En juin 2021, le gouvernement fédéral a adopté une loi pour faire du 30 septembre la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation. Lisez la suite pour en savoir plus sur les origines de la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation, comment vous pouvez observer la journée et quelle programmation spéciale l’APTN et le Centre national pour la vérité et la réconciliation (NCTR) partageront dans le cadre de l’inauguration de ce jour férié. 

Qu'est-ce que la Journée du chandail orange ? 

Depuis 2013, le 30 septembre est reconnu comme la Journée du chandail orange. Ce mouvement annuel ouvre la porte à une conversation mondiale sur les pensionnats au Canada. 

Phyllis Webstad a raconté son premier jour à l'école résidentielle St. Joseph Mission à l'âge de six ans. Webstad a décrit comment tous ses vêtements lui ont été retirés à son arrivée, y compris le chandail orange que sa grand-mère lui avait récemment offert. Aujourd'hui, le chandail orange représente la dépossession culturelle dont ont été victimes les enfants autochtones forcés de fréquenter les pensionnats. À la lumière de la découverte de plus de 1 300 tombes anonymes sur le terrain des anciens pensionnats cette année, c'est une journée pour réfléchir au tragique héritage laissé par ces écoles. 

Qu'est-ce que la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation ? 

Le 30 septembre marque la première Journée nationale de la vérité et de la réconciliation. Dans le cadre de l'engagement du gouvernement canadien en faveur de la réconciliation, une loi a été adoptée pour faire de la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation un jour férié fédéral. Ce n'est pas n'importe quelle jour férié, mais une journée pour se concentrer sur le travail à accomplir en vue de la réconciliation et pour honorer les peuples autochtones. La Journée nationale de la vérité et de la réconciliation répond à l'appel à l'action 80 de la Commission de vérité et réconciliation (CVR). Les appels à l'action de la Commission de vérité et réconciliation ne sont pas politiques. Au contraire, ils ont été élaborés pour que tous les Canadiens puissent marcher ensemble sur un chemin commun vers la réconciliation. 

En tant que jour férié fédéral, la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation s'applique aux employés du secteur public fédéral, aux lieux de travail du secteur privé sous réglementation fédérale et à la plupart des sociétés d'État fédérales. La Colombie-Britannique, le Manitoba, la Nouvelle-Écosse, l'Île-du-Prince-Édouard, Terre-Neuve-et-Labrador, le Yukon et les Territoires du Nord-Ouest ont également reconnu le 30 septembre comme jour férié. 

La Journée nationale de la vérité et de la réconciliation fait également partie de la Semaine de la vérité et réconciliation, une semaine de programmation éducative animée par le Centre national pour la vérité et la réconciliation (CNVR). Le CNVR tire son mandat des appels à l'action de la CVR et est un lieu de dialogue et d'apprentissage, où les vérités sur les pensionnats seront honorées et protégées, pour qu’en bénéficient les générations futures. Le mandat du CNVR est de jeter les bases de la réconciliation en passant par l'éducation du public sur le système des pensionnats et le long héritage de colonialisme et de violence du Canada. 

Comment puis-je observer la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation ?

Il y a plusieurs façons de participer à cette journée de souvenir et de réconciliation. Les alliés sont encouragés à porter un chandail orange en solidarité avec les communautés autochtones, mais cela ne suffit pas. 

Voici quelques autres actions significatives que vous pouvez prendre aujourd'hui et à l'avenir : 

La Journée nationale de la vérité et de la réconciliation est une journée d'action, de commémoration, de réflexion et d'apprentissage sur l'histoire coloniale des terres sur lesquelles nous vivons. Nous avons tous un rôle à jouer dans la réconciliation. 
Veuillez prendre un moment pour honorer les survivants et les communautés qui ont si courageusement partagé leurs histoires. Observez une minute de silence, sortez une petite paire de chaussures ou allumez une bougie pour les enfants qui ne sont jamais rentrés à la maison. Ce qui compte, c'est que vous le fassiez avec intention.