Accéder au menu principal
Blogue Google Canada
Grow with Google

Soutenir la reprise de l’économie canadienne



À l’aube de 2020, comme tant d’autres personnes, je considérais la technologie comme un excellent moyen de favoriser la croissance des entreprises, de faciliter la vie des Canadiens et de relever les défis économiques. Jamais je n’aurais pu prévoir la tournure des événements ni les répercussions profondes de la technologie numérique sur notre quotidien. 

Après huit mois de pandémie, j’ai fait un achat sur 22 & Lou, une boutique en ligne où la propriétaire, Laura Freel, vend les confitures et marmelades qu’elle prépare chez elle, à Toronto. Tels des petits pains chauds, les conserves de Laura ne restaient pas longtemps dans les étalages des marchés locaux, mais lorsque les commerces ont fermé du jour au lendemain, Laura a dû se rendre à l’évidence : pour la survie de son entreprise, elle devait vendre ses produits en ligne. Sans expérience aucune, elle s’est inscrite au programme ShopHERE de Digital Main Street propulsé par Google, qui l’a jumelée avec un étudiant canadien pour bâtir son site Web. En quelques semaines, son entreprise était de nouveau sur pied. 

L’histoire de Laura n’est qu’un des nombreux exemples de résilience qui m’ont été racontés par des propriétaires d’entreprises d’un océan à l’autre. C’est une histoire à laquelle nous sommes fiers d’avoir participé. Aujourd’hui, j’aimerais faire le point sur le travail que nos équipes ont accompli pour aider des entreprises et des organismes locaux à remettre l’économie du Canada sur les rails. 

Aider les entreprises canadiennes à se relever 
Nous savions que pour les petites entreprises, le commerce en ligne était une planche de salut. En mai, nous avons donc investi un million de dollars afin d’élargir le programme ShopHERE, et nous nous sommes engagés à faire passer au Web 50 000 petites entreprises canadiennes. À l’heure actuelle, le programme est offert dans près de 450 municipalités; nous poursuivrons son expansion partout au pays afin que des entreprises comme 22 & Lou puissent vendre leurs produits en ligne. 

Plus de 1,5 million de Canadiens ont visité notre plateforme pour petites entreprises, qui regroupe tous les outils nécessaires pour passer au Web, communiquer avec les clients et acquérir des compétences numériques. Nous avons offert aux détaillants canadiens la possibilité d’inscrire gratuitement leurs produits dans l’onglet Google Shopping. Aussi, pour aider les entreprises à répondre à la demande du commerce en ligne, nous avons offert une formation sur Google Ads par l’intermédiaire de Skillshop et de la Google Academy, et en partenariat avec des organismes comme le Conseil canadien du commerce de détail, Exportation et développement Canada, Startup Canada et la Banque de développement du Canada, nous avons offert une formation en ligne gratuite à plus de 20 000 entrepreneurs canadiens.

Redonner aux collectivités 
Notre engagement ne se limite pas aux entreprises : nous sommes tout aussi déterminés à soutenir les collectivités où nous vivons et travaillons. Dans le cadre de notre réponse locale à la COVID-19, nos sites canadiens ont donné plus de 800 000 $ sous forme de subventions communautaires par l’intermédiaire de notre organe philanthropique, Google.org. Les organismes subventionnés, comme Region Ready, la Toronto Public Library Foundation, Kids Code Jeunesse et la Banque d’alimentation d’Ottawa, s’attaquent à des domaines de première nécessité tels que l’insécurité alimentaire, la connectivité, l’éducation et la fourniture d’équipements aux travailleurs de la santé en première ligne. Grâce au programme de dons jumelés que Google propose à son personnel annuellement, les Googleurs canadiens ont recueilli 1,6 million de dollars au profit d’organismes communautaires d’ici et d’ailleurs.

Une formation en compétences numériques pour l’avenir du travail 
Il nous faut assurer une meilleure correspondance entre les compétences des travailleurs canadiens et les emplois de demain. Cette année, nous avons transposé notre formation Grow with Google afin qu’elle soit offerte en formats virtuels, et nous avons offert une formation sur les compétences numériques à plus de 80 000 Canadiens. Par suite de la fermeture des écoles, nous avons formé plus de 10 000 enseignants canadiens afin qu’ils puissent utiliser G Suite for Education et s’adapter plus facilement à l’enseignement à la maison. Nous avons aussi financé divers organismes communautaires dont le travail essentiel contribue au renforcement des compétences numériques. Google.org a annoncé une subvention de 2,5 millions de dollars pour NPower Canada; ces fonds doivent servir à fournir une formation en informatique à 1 700 jeunes adultes issus de groupes sous-représentés. La première cohorte a reçu son diplôme en septembre, et plus de la moitié des diplômés se sont trouvé un emploi dans les trois mois suivants. La semaine dernière, Google.org a annoncé une subvention de 250 000 $ à ComIT, qui fournira une formation en informatique à 450 apprenants autochtones au Canada. 

Soutenir la technologie au Canada 
Nous poursuivrons nos projets d’expansion, qui comprennent la construction de nouveaux bureaux à Toronto, à Montréal et à Waterloo. Afin de soutenir davantage l’ensemble de l’écosystème technologique, nous avons inauguré au Canada deux accélérateurs de jeunes entreprises. Ensemble, l’Accélérateur canadien de Google for Startups et l’Accélérateur de Google for Startups : Women Founder ont recruté 14 entreprises en démarrage. Nous avons également réitéré notre engagement envers l’écosystème de l’intelligence artificielle au Canada en accordant une subvention additionnelle de 3,5 millions de dollars à Mila, le plus grand institut de recherche en apprentissage profond au monde, dont le siège est au Québec. 

Durant une année où nous avons tous vécu d’importants changements, la pandémie demeure l’un de nos points communs. Pour la contrer, la collaboration a été notre meilleure ressource. Alors que nous nous tournons de plus en plus vers le commerce en ligne, la numérisation est sans contredit le prochain facteur de croissance durable pour le pays. Mais nous ne pouvons pas y arriver seuls. Voilà pourquoi nous continuerons à collaborer avec les organismes locaux, les entreprises et les organismes sans but lucratif en 2021 et au-delà.