Accéder au menu principal
Blogue Google Canada
Produits YouTube

Une note sur le projet de loi C-10 : En solidarité avec les créateurs du pays et leurs fans



YouTube est un endroit où nous donnons la parole aux créateurs et leur ouvrons une fenêtre sur le monde. Les créateurs canadiens ne font pas exception. En fait, l'écosystème canadien de créateurs YouTube est parmi les plus prospères et diversifiés au monde. Il n'est pas surprenant pour nous qu'il ait gagné des fans fidèles tant au pays qu'à l'étranger. Plus de 90% du temps d’écoute du contenu canadien provient d’un auditoire à l’extérieur du Canada. 

Veiller à ce que les gens puissent trouver et profiter de tout ce contenu d'ici de qualité est une grande priorité pour YouTube et nous appuyons l'objectif du projet de loi C-10 de s'assurer que les créateurs et les artistes canadiens aient une chance de se faire entendre. Cependant, nous sommes profondément préoccupés par les éventuelles conséquences imprévues qui pourraient avoir un impact négatif et inutile sur les deux communautés qui nous tiennent le plus à cœur : nos créateurs et les millions de Canadiens qui utilisent YouTube chaque jour. 

YouTube donne la parole aux créateurs canadiens et leur donne accès au monde 
Chez YouTube, nous avons construit une plateforme basée sur l’ouverture, permettant à une riche diversité de créateurs canadiens de s’exprimer et de partager leur art avec le monde. L’ouverture de YouTube offre l’opportunité de trouver une niche auprès d’un public de plusieurs milliards de personnes. C’est particulièrement le cas pour les créateurs et artistes d’origines diverses, qui ne correspondent peut-être pas au moule traditionnel. Aysha Harun, une vlogeuse de beauté musulmane de Scarborough, Molly Burke, une créatrice de mode aveugle maintenant basée à L.A ou AsapSCIENCE, un duo LGBTQ+ d’éducateurs en sciences ou Leah Wei, une créatrice asiatique basée à Montréal qui vlog en français, mandarin et anglais. Tous des créateurs canadiens à succès qui auraient probablement été négligés ailleurs, mais qui ont fait leur place sur YouTube. 

Comment YouTube soutient les créateurs canadiens 
Le succès des créateurs contribue à la prospérité de notre plateforme et nous avons fait des investissements substantiels spécifiquement au profit des créateurs canadiens et de l’écosystème créatif canadien. Par exemple, par le biais de notre programme de partenariat YouTube, les revenus publicitaires sont partagés directement avec le créateur. Nous proposons également aux créateurs des outils tels que Super Chat, Merch et Adhésion à la chaîne. En outre, les créateurs conservent la pleine propriété de leur contenu et obtiennent des analyses sur la façon dont leurs fans interagissent avec leur contenu. 

Les Canadiens s'épanouissent sur notre plateforme et nous nous efforçons d’amplifier le meilleur du contenu canadien, des moments culturels et des talents émergents. Nous travaillons en étroite collaboration avec des partenaires de l’industrie des médias et du divertissement tels que le Fonds des médias du Canada avec Encore +, Juste pour rire, CBC/Radio-Canada, Blue Ant Media et plusieurs autres, pour les aider à atteindre de nouveaux auditoires nationaux et mondiaux. De plus, pour mettre en lumière les talents émergents, nous avons lancé Créateur à découvrir il y a quelques années pour donner aux talents canadiens une plus grande visibilité locale et mondiale pour les aider à trouver leurs fans. L’année dernière, nous avons lancé Artiste à découvrir au Canada, qui présente un nouveau clip vidéo d’un artiste musical émergent aux utilisateurs canadiens. 

Le débat sur la « découvrabilité » 
Aujourd'hui, les Canadiens savent que ce qu'ils recherchent sur YouTube sera le contenu le plus pertinent et le plus utile pour eux. Si un utilisateur recherche du contenu canadien, nous lui montrerons du contenu canadien. Et nous continuerons de le faire, surtout si cette personne aime ou interagit avec ce contenu. Mais si un étudiant fait des recherches sur l'histoire des États-Unis ou si quelqu'un cherche le meilleur moyen de réparer un pneu crevé, nous voulons nous assurer qu'il a accès au contenu le plus pertinent pour ses besoins. Si les règles du projet de loi-C10 entraient en vigueur telles qu'elles sont actuellement rédigées, les gens verraient des suggestions non fondées sur leurs préférences personnelles ou même sur ce qui est le plus pertinent, mais ce que le gouvernement décide est «canadien». Les règles relatives à ce qui est considéré comme du contenu canadien sont complexes et il est très difficile de les qualifier. Cela a un impact sur tous les créateurs, mais nous sommes particulièrement préoccupés par l'impact sur les créateurs nouveaux et émergents, car ils seront confrontés à des joueurs qui suivent ces règles depuis des décennies. 

Nous savons que les Canadiens dépassent largement les attentes sur YouTube et que leur contenu connaît un succès fulgurant partout. Alors, que se passera-t-il lorsque d'autres pays emboîteront le pas, favorisant leurs propres voix locales? Cela pourrait signifier que nos créateurs et nos histoires auront moins de portée dans le monde, ce qui aurait un impact sur les entreprises et les revenus de subsistance de milliers d'entrepreneurs canadiens. 

La modernisation de la radiodiffusion à l'ère numérique est un objectif valable. Cela ne devrait pas se faire au détriment des créateurs canadiens ou des millions de Canadiens qui utilisent des plateformes comme la nôtre. YouTube est l'endroit idéal pour mettre de l’avant la créativité canadienne sans compromis. Continuons ainsi.