Accéder au menu principal
Blogue Google Canada
Search

Le moteur de recherche de l’avenir



J’ai grandi en Inde, dans une ville où se trouvait une bibliothèque administrée par le British Council. Elle était modeste par rapport aux critères occidentaux, et je devais prendre deux autobus pour m’y rendre. Mais c’était un privilège pour moi de pouvoir y aller, car de nombreux enfants n’avaient pas cette chance. L’accès à l’information a changé ma vie. Il m’a poussé à me rendre aux États-Unis pour étudier l’informatique, m’offrant ainsi une foule de possibilités qui n’auraient pas été envisageable sans les études que j’ai faites.

Search

La bibliothèque du British Council dans ma ville natale

Lorsque Google a vu le jour il y a 20 ans, sa mission était d’organiser les connaissances humaines et de les rendre accessibles et utiles à l’échelle planétaire. Cette tâche semblait incroyablement ambitieuse, même si à cette époque, en 1998, le Web était constitué d’à peine 25 millions de pages (soit l’équivalent de la collection d’une petite bibliothèque).

Aujourd’hui, nous indexons des centaines de milliards de pages dans notre base de données. C’est plus d’information que toutes les bibliothèques du monde ne pourraient contenir. Notre moteur de recherche est accessible partout dans le monde, dans plus de 190 pays et 150 langues.


Malgré cette croissance, nous sommes restés fidèles à notre mission d’origine. Notre volonté d’offrir un meilleur accès à l’information est aussi forte aujourd’hui qu’il y a 20 ans. Même si la technologie et l’information auxquelles nous avons accès ont beaucoup changé, les principes fondamentaux de notre moteur de recherche sont restés les mêmes.

  • L’un de ces principes est d’accorder de l’importance à l’utilisateur. Qu’il s’agisse de trouver une recette, d’étudier avant un examen ou de repérer un bureau de vote, notre priorité est de vous aider à trouver la réponse à vos questions.
  • Notre objectif est de vous offrir l’information la plus valable le plus rapidement possible. C’était déjà le cas quand Google a créé l’algorithme PageRank, la technologie qui est au cœur de notre moteur de recherche, et ça n’a pas changé.
  • Nous recevons des milliards de requêtes chaque jour, dont 15 % sont nouvelles. Devant l’ampleur de ces demandes, les algorithmes sont indispensables à l’efficacité de notre moteur de recherche. Cette approche nous permet non seulement de répondre aux demandes existantes, mais aussi à celles qu’il nous est impossible d’anticiper.
  • Enfin, nous contrôlons avec rigueur toutes les modifications apportées à notre moteur de recherche. Nous avons ainsi élaboré des lignes directrices permettant de mieux cerner nos objectifs à l’égard de celui-ci. Ce document, accessible au public, est utilisé par les évaluateurs pour déterminer la pertinence des modifications qui sont apportées au système. L’an dernier seulement, nous avons réalisé plus de 200 000 évaluations qui ont mené à plus de 2 400 modifications. Ainsi, notre outil de recherche se perfectionne de jour en jour.

    Alors que Google fête ses 20 ans, je tenais à dire quelques mots au sujet du prochain chapitre de l’histoire du moteur de recherche et de nos efforts pour améliorer l’accès à de l’information utile à l’échelle mondiale. Cette prochaine étape est marquée par trois changements de perspectives fondamentaux:

  • Un moteur de recherche évolutif : Pour vous aider à reprendre vos tâches là où vous les avez laissées, et en apprendre davantage sur ce qui vous passionne, nous allons dévoiler de nouvelles fonctions qui répondront encore mieux à vos besoins en matière d’information.
  • Un modèle d’information intuitif : Nous voulons vous présenter de l’information pertinente en lien avec vos intérêts, même si vous n’avez aucune question précise en tête.
  • Une recherche visuelle: Nous allons mettre l’accent sur l’aspect visuel du moteur de recherche et complètement redessiner Google Images pour vous aider à trouver l’information dont vous avez besoin plus facilement.

Ces changements sont le résultat des progrès réalisés dans le domaine de l’intelligence artificielle (IA), qui nous ont permis de mieux comprendre le langage au-delà de tout ce que nous aurions pu espérer lorsque Google a vu le jour. C’est absolument fantastique, surtout si l’on pense que lorsque j’étais étudiant, il y a 20 ans, les réseaux neuronaux en étaient encore à leurs balbutiements.

Nous en sommes maintenant au point où ces réseaux peuvent nous aider à franchir la frontière entre la compréhension des mots et la compréhension des concepts. L’intégration neuronale, une approche élaborée dans le cadre des études sur les réseaux neuronaux, nous permet d’associer les mots dans la barre de recherche à des concepts sous-jacents, puis de faire correspondre ces concepts avec ceux du document. Il s’agit de la correspondance neuronale (neural matching). Cette technique nous permet de trouver la réponse à des questions comme « pourquoi ma télé a-t-elle l’air bizarre? » en présentant les résultats les plus pertinents, même si aucun des mots recherchés ne se trouve sur la page. (Au fait, le phénomène en question est l’effet caméscope ou soap opera effect).

Trouver de l’information pertinente sur mon téléviseur est bien sûr très utile. Mais l’IA a un potentiel beaucoup plus important. Que ce soit pour prédire les zones potentiellement touchées par une inondation ou pour vous aider à trouver un meilleur emploi, l’IA améliore considérablement notre capacité à rendre l’information plus accessible et plus utile.

Je travaille sur le moteur de recherche Google depuis les débuts de sa création. Aujourd’hui, je suis toujours aussi inspiré par notre mission que je l’étais à l’époque. Offrir un meilleur accès à l’information est un aspect fondamental de notre travail. Nous cherchons constamment de nouvelles façons d’aider les gens à trouver les renseignements dont ils ont besoin. C’est ce qui nous incite à rendre notre moteur de recherche sans cesse plus efficace pour nos utilisateurs. Et c’est pourquoi notre travail n’est jamais terminé.