Accéder au menu principal
Blog Google France
Google News Initiative

Nos conseils pour repérer les fausses informations en ligne



Qu’il s’agisse de la pandémie de COVID-19 ou des élections dans différents pays, les “fact-checkers” du monde entier n’ont pas chômé cette année, avec plus de 50 000 faits vérifiés sur la recherche Google au cours des 12 derniers mois. Leurs vérifications ont fait l’objet d’environ 2,4 milliards d’impressions rien que dans le moteur de recherche Google à lui seul pendant cette période.

De plus en plus d'études indépendantes suggèrent que le fact-checking permet de lutter contre les fausses informations. Dans un nouveau rapport soutenu par Google News Initiative publié aujourd’hui, les chercheurs Ethan Porter, Thomas Wood et Yamil Velez montrent que les corrections sous forme de fact-checking éliminent les effets des fausses informations sur les croyances relatives au vaccin contre la COVID-19.

Mais les professionnels ne sont pas les seuls à avoir recours au fact-checking. Chaque jour, les internautes cherchent des preuves visant à confirmer ou réfuter des informations pour lesquelles ils ont des doutes. Au cours des 12 derniers mois, les recherches sur Google de type “est-il vrai que...” ont dépassé la fameuse question “comment faire du pain” et ce n’est pas rien étant donné l’explosion de cette recherche constatée l'année dernière.

Chez Google, nous avons à cœur d’aider tous les utilisateurs à trouver des informations fiables en ligne et à partager nos connaissances avec des organisations afin de renforcer les activités de fact-checking.

Avec cet objectif en tête et à l’occasion de la Journée internationale du fact-checking qui aura lieu le 2 avril, voici cinq astuces pour vous aider à vous poser les bonnes questions afin de repérer plus facilement les fausses informations en ligne.

1 Se renseigner sur la source

Vous êtes tombé sur une information étonnante sur un site Internet dont vous n’aviez jamais entendu parler ? Tout d’abord, voyez comment la source en question se définit elle-même. Pour ce faire, rendez-vous dans la section “À propos”. Nous vous conseillons également de chercher un deuxième avis. Essayez donc de vous renseigner sur ce que d’autres personnes disent de cette source en demandant à Google de retirer les résultats émanant du domaine du site en question. Vous pouvez par exemple rédiger votre recherche de la manière suivante : youtube.com -site:youtube.com.

Besoin d’affiner encore plus votre recherche ? Découvrez d'autres astuces dans notre Centre d’aide .

2 Vérifier si une image est utilisée dans le bon contexte

Comme le dit un vieil adage, une image vaut 1 000 mots. Mais une image peut également être sortie de son contexte ou modifiée dans le but d’induire en erreur. Vous pouvez effectuer une recherche sur une image en faisant un clic droit sur celle-ci et en sélectionnant “rechercher une image sur Google”. Vous pouvez également le faire sur mobile en appuyant de manière prolongée sur l’image. La recherche Google vous indiquera si l’image en question a déjà été publiée en ligne et dans quel contexte, afin de vous permettre de savoir si elle a été altérée par rapport à sa signification originale.

Découvrez comment une image est utilisée dans son contexte en ligne. Vous pouvez rechercher une image en cliquant avec le bouton droit de la souris sur une photo et en sélectionnant "Rechercher une image sur Google". Ceci est un exemple simulé pour illustrer le fonctionnement de ce produit et non l'expérience réelle.

3 Rechercher des références dans les médias

Qu’y a-t-il de mieux qu’une source ? Plusieurs sources ! Découvrez comment (et dans quelle mesure) différents médias d’actualités ont également diffusé l’information en question afin d’obtenir une vue d’ensemble. Utilisez la section “Actualités” de la page d’accueil de Google ou faites une recherche sur le sujet concerné sur news.google.com. Cliquez sur “Couverture complète” si l’option est disponible.

Vous cherchez des informations pour savoir si la Terre a été visitée par des extraterrestres? Dans cet exemple simulé, vous pouvez voir où cliquer pour trouver une couverture complète sur un sujet et voir quels autres organismes d’information le traitent. Ce GIF est un exemple simulé et ne constitue pas une expérience complète du fonctionnement du produit.

4 Faire confiance aux fact-checkers

Les fact-checkers ont sûrement traité l'information que votre oncle vous a transféré dans le groupe de chat familial ou une histoire similaire qui vous mettra sur la bonne voie pour comprendre ce qui s’est vraiment passé. Essayez d’effectuer une recherche sur le sujet dans l’outil Fact Check Explorer qui recense plus de 100 000 cas de fact-checking issus de publications fiables du monde entier.

Dans cet exemple simulé, voyez comment vous pouvez utiliser Fact Check Explorer pour savoir si une information en ligne a été vérifiée. Il s'agit d'une démonstration du fonctionnement du produit et non de l'expérience complète.

5 Utiliser Google Earth ou Street View pour vérifier un emplacement

Lorsqu’un événement se produit dans un autre pays, il est d’autant plus facile de se laisser berner ou d’avoir des doutes le concernant. Si l’article que vous consultez comporte des photos de l’événement auquel vous vous intéressez, ou toute forme de description visuelle, faites une recherche sur cet endroit sur Google Earth ou dans Street View sur Google Maps. Explorez les environs : ce que vous voyez correspond-il à la version de l’histoire ? Si ça n’est pas le cas, vous devriez peut-être attendre d’avoir plus d’informations.

Chez Google, nous nous engageons à vous aider à repérer les fausses informations en ligne et à soutenir l'écosystème de fact-checking existant.

Nous avons récemment versé 3 millions de dollars en faveur des efforts journalistiques en matière de fact-checking en lien avec le processus de vaccination contre la COVID-19. Nous privilégions les projets visant à atteindre les audiences ayant peu ou pas recours au fact-checking.

Nous avons aussi lancé le GNI University Verification Challenge en Asie pour aider à la formation des étudiants journalistes dans le domaine du Fact Checking. En complément, Google.org soutient l’association Full Fact via un financement et la mise à disposition de 7 ingénieurs bénévoles pour l’aider à détecter encore plus de fausses informations.

Pour obtenir plus d’astuces et de bonnes pratiques, consultez les ressources mises à disposition par le réseau International Fact-Checking Network sur factcheckingday.com. Si vous êtes journaliste, rendez vous sur le centre de formation du GNI.