Accéder au menu principal
Blogue Google Canada
Nouvelles de l'entreprise

Aider l'Ukraine



Mise à jour le 10 mars 2022:

  • Notre équipe d'analyse des menaces se concentre sur la sûreté et la sécurité de nos utilisateurs en Ukraine et dans les environs, afin de les aider à accéder et partager des informations pertinentes. Cette équipe a pu observer une série de menaces, notamment celles de FancyBear et de Ghostwriter, qu'elle surveille régulièrement et qui sont très connues des services de police. En début de semaine, nous avons partagé plus d'informations sur ces menaces, afin de sensibiliser la communauté des spécialistes de la sécurité et les utilisateurs à haut risque.
  • Nous avons tous vu les images de la catastrophe humanitaire et du désastre concernant les réfugiés en Ukraine. Afin de soutenir les réfugiés, qui sont de plus en plus nombreux, nous développons actuellement des solutions permettant aux entreprises de signaler lorsqu'elles proposent des services aux réfugiés. À partir d'aujourd'hui, les propriétaires d’hôtels des pays voisins de l'Ukraine peuvent indiquer s'ils offrent un hébergement gratuit ou à prix réduit aux réfugiés sur leur profil professionnel. Les entreprises locales peuvent également afficher et proposer des services et une aide aux réfugiés sur leur profil d'entreprise Search et Maps. Au fur et à mesure que nous rassemblons ces informations au cours des prochaines semaines, nous allons nous efforcer de faire en sorte que les gens puissent trouver ces lieux rapidement sur Search et Maps.
  • Dans le cadre de notre augmentation d’investissement en Pologne, nous avons annoncé que nous allions utiliser les espaces et les ressources de Google pour soutenir les personnes touchées par la guerre, notamment en utilisant le campus Google for Startups de Varsovie comme un espace où les ONG locales peuvent fournir un soutien légal et psychologique aux réfugiés. Cette initiative s'inscrit dans le cadre de notre engagement de 10 millions de dollars pour les organisations locales aidant les réfugiés qui arrivent en Pologne, et de notre soutien aux ONG qui effectuent ce travail essentiel en Slovaquie, en Roumanie et en Hongrie.
  • Malheureusement, en Ukraine, des millions de personnes comptent désormais sur les alertes de raids aériens pour essayer de se mettre à l'abri. À la demande et avec l'aide du gouvernement ukrainien, nous avons commencé à déployer un système de diffusion rapide d'alertes aux raids aériens pour les téléphones Android. Cette initiative s'ajoute aux systèmes d'alerte aux raids aériens existants dans le pays et se base sur les alertes déjà émises par le gouvernement ukrainien.
  • Nous continuons de travailler pour limiter considérablement les recommandations au niveau mondial pour plusieurs médias russes financés par l'État sur nos plateformes. En Europe, nous retirons les applications provenant de médias financés par l'État russe, en plus de RT et Sputnik, sur Google Play. Et comme le stipule le règlement du Conseil (UE) 2022/350, nous avons supprimé RT et Sputnik de nos pages de résultats de recherche dans l'Union européenne. Nous avons soumis cette demande à la base de données Lumen dans le cadre de notre procédure standard de notification de contenu illégal apparaissant dans les résultats de recherche, et afin de garantir la transparence de ces demandes.
  • Suite à l'annonce faite la semaine dernière de la suspension des publicités Google en Russie, nous avons maintenant suspendu la grande majorité de nos activités commerciales dans ce pays, notamment les annonces diffusées sur nos produits et réseaux globalement pour tous les annonceurs basés en Russie, les nouvelles adhésions au Cloud, la fonctionnalité de paiement pour la majorité de nos services et les fonctions de monétisation pour les spectateurs de YouTube en Russie. Nous pouvons confirmer que nos services gratuits tels que Search, Gmail et YouTube sont toujours opérationnels en Russie. Nous continuerons à suivre attentivement l'évolution de la situation.

Mise à jour le 4 mars 2022:

  • Nos équipes de sécurité travaillent 24h/24 et 7j/7 pour protéger les utilisateurs ukrainiens et les services locaux importants. Nous continuons à voir des tentatives de DDoS contre de nombreux sites ukrainiens, y compris le ministère des Affaires étrangères, le ministère de l'Intérieur, ainsi que des services comme Liveuamap conçus pour aider les gens à trouver des informations. Nous avons étendu l'éligibilité à Project Shield, notre protection gratuite contre les attaques DDoS, afin que les sites Web du gouvernement ukrainien, les ambassades du monde entier et d'autres gouvernements à proximité du conflit puissent rester en ligne, se protéger et continuer à offrir leurs services essentiels.

    Project Shield permet à Google d'absorber le mauvais trafic lors d'une attaque DDos et d'agir comme un « bouclier » pour les sites Web plus petits, leur permettant de continuer à fonctionner et de se défendre contre ces attaques. À ce jour, plus de 150 sites Web en Ukraine, y compris de nombreuses organisations de presse, utilisent le service et nous avons communiqué sa disponibilité aux représentants du gouvernement ukrainien. Nous encourageons toutes les organisations éligibles à s'inscrire à Project Shield afin que nos systèmes puissent bloquer ces attaques et maintenir les sites Web en ligne.
  • L'invasion de l'Ukraine crée rapidement une crise humanitaire dévastatrice. Plus de 1,2 million d'Ukrainiens ont déjà fui leur foyer, selon les données du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), et l'ONU a averti que ce nombre pourrait atteindre 5 millions de personnes dans les semaines et les mois à venir. La moitié des réfugiés qui ont fui jusqu'à présent ont cherché un refuge temporaire en Pologne. Aujourd'hui, nous augmentons notre soutien à 25 millions de dollars au total, en engageant 10 millions de dollars supplémentaires pour aider les organisations à fournir à la fois une aide humanitaire immédiate et une assistance à plus long terme aux réfugiés en Pologne.
  • Les alertes et les sirènes des raids aériens en Ukraine sont une réalité quotidienne tragique, et nous faisons tout notre possible pour aider les gens à recevoir ces alertes cruciales de toutes les façons possibles. Nous mettons en avant l'application Повітряна тривога (Alarme ukrainienne) pour les utilisateurs de Google Play en Ukraine. Cette application a été créée par des développeurs ukrainiens en coopération avec le gouvernement ukrainien pour donner aux gens de meilleurs avertissements de raid aérien.
  • Pour aider les organisations vitales impliquées dans la fourniture d'une aide humanitaire telle que les fournitures médicales, l'aide alimentaire et le soutien et l'aide aux réfugiés, nous étendons les services gratuits via les crédits Google Cloud aux organisations éligibles.
  • Pour aider les gens à communiquer avec leurs amis et leur famille en cette période d'urgence, nous supprimons les frais d'appels internationaux depuis l'Ukraine et depuis les États-Unis vers l'Ukraine sur Google Fi, et nous supprimons les frais d'appel vers l'Ukraine pour les personnes utilisant Google Voice pour le moment .
  • Nous continuons de surveiller la situation et l'évolution des réglementations gouvernementales - y compris les sanctions - dans la région. Nous sommes en communication constante avec les gouvernements en Europe et dans le monde afin que nous puissions travailler à la mise en œuvre rapide de leurs décisions, notamment en limitant la présence des médias russes financés par l'État sur nos plateformes.

Article de blog original, publié le 1er mars :

L'invasion russe de l'Ukraine est à la fois une tragédie et une catastrophe humanitaire. La réponse de la communauté internationale à cette guerre continue d'évoluer et les gouvernements imposent de nouvelles sanctions et restrictions.

Nos équipes travaillent 24 heures sur 24 pour soutenir les personnes en Ukraine avec nos produits, défendre contre les menaces de cybersécurité, diffuser des informations fiables et pertinentes et assurer la sécurité de nos collègues et de leurs familles dans la région.

Voici quelques mesures prises par notre équipe :

Google.org offre du soutien

Les employés de Google.org et de Google ont versé 15 millions de dollars en dons et en soutien pour contribuer aux efforts de secours en Ukraine. Parmi cette somme, 5 millions de dollars ont été versés dans le cadre de la campagne de jumelage des employés et 5 millions de dollars en dons. Nous versons également 5 millions de dollars en crédits publicitaires pour aider les organisations humanitaires et intergouvernementales fiables à connecter les personnes aux sources importantes d'informations sur l'aide et la relocalisation.

Red Cross volunteer helps to arrange donations

Selon la Croix-Rouge polonaise, plus de 300 000 personnes sont arrivées en Pologne depuis jeudi dernier. (crédit photo : Croix-Rouge)

Mise à jour des fonctions Search et Maps en Ukraine

Nous avons lancé une alerte de secours sur le moteur de recherche en Ukraine. Lorsque les personnes recherchent des renseignements sur les refuges et les mesures d'évacuation, une alerte les dirige vers des ressources fournies par les Nations Unies pour les réfugiés et les demandeurs d'asile. Nous travaillons avec des organisations spécialisées pour recueillir des informations humanitaires utiles au fur et à mesure que la situation évolue.

Après avoir consulté plusieurs sources sur place, notamment les autorités locales, nous avons temporairement désactivé certaines fonctionnalités de Google Maps en Ukraine, notamment les informations relatives au trafic et à la densité d'occupation des lieux, afin de protéger la sécurité des communautés locales et de leurs habitants. Nous avons également ajouté des informations sur les centres de réfugiés et de migrants dans les pays voisins.

Élargissement des protections de sécurité

Nos équipes de sécurité sont disponibles 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Les opérations de piratage et d'influence soutenues par la Russie ne sont pas nouvelles pour nous ; nous prenons des mesures contre elles depuis des années. Rien qu'au cours des 12 derniers mois, nous avons émis des centaines d'avertissements d'attaques soutenues par le gouvernement à l'intention des Ukrainiens utilisant des produits comme Gmail. Nous avons été particulièrement vigilants pendant l'invasion et nos produits continueront à détecter et à bloquer automatiquement les activités suspectes.

Bien que nous n'ayons pas constaté de changements significatifs dans les niveaux d'activité malveillante dans cette région, notre groupe d'analyse des menaces (TAG) a vu les acteurs de la menace recentrer leurs efforts sur les cibles ukrainiennes. Par exemple, nous avons vu les attaquants à l'origine du groupe de menaces GhostWriter cibler des responsables gouvernementaux et militaires ukrainiens. Nous avons bloqué ces tentatives et n'avons pas constaté de comptes Google compromis à la suite de cette campagne.

Nous avons également augmenté automatiquement les protections de sécurité des comptes Google (y compris des défis d'authentification plus fréquents) pour les personnes de la région et nous continuerons à le faire en fonction de l'évolution des cybermenaces. Notre programme de protection avancée, qui offre le plus haut niveau de sécurité de Google, protège actuellement les comptes de centaines d'utilisateurs à haut risque en Ukraine. « Project Shield, » un service offrant une protection gratuite et illimitée contre les « Attaques par déni de service, » protège déjà plus de 100 sites Web ukrainiens, dont des services locaux d'informations.

Promouvoir la qualité de l'information

Dans cette crise sans précédent, nous prenons des mesures extraordinaires pour arrêter la diffusion de fausses informations et démanteler les campagnes de désinformation en ligne.

À partir d'aujourd'hui, nous bloquons les chaînes YouTube liées à RT et Sputnik à travers l'Europe. Cette mesure s'ajoute à la pause indéfinie de la monétisation des médias financés par le gouvernement russe sur nos plateformes, ce qui signifie que les médias tels que RT ne sont pas autorisés à monétiser leur contenu ou à faire de la publicité sur nos plateformes.

Nous avons également limité considérablement les recommandations de plusieurs médias russes financés par l'État sur nos plateformes. Et au cours des derniers jours, YouTube a supprimé des centaines de chaînes et des milliers de vidéos pour infraction aux directives communautaires, notamment un certain nombre de chaînes ayant recours à des pratiques frauduleuses.

Bien entendu, nous nous efforçons non seulement de réduire la portée des informations non fiables, mais aussi de rendre les informations fiables accessibles. Nos systèmes sont conçus pour donner la priorité aux informations crédibles dans les moments de crise et lorsque l'actualité évolue rapidement. Ainsi, lorsque des personnes à travers le monde recherchent des sujets liés à la guerre en Ukraine sur Search ou YouTube, nos systèmes mettent en évidence des informations, des vidéos et d'autres éléments clés provenant de sources d'information fiables.

Aider nos collègues en Ukraine

La sécurité et le bien-être de notre équipe ukrainienne et de leurs familles demeurent une source de préoccupation majeure. Nos équipes locales de sécurité et d'opérations travaillent en permanence depuis janvier pour apporter de l'aide, notamment par une assistance à la sécurité physique, des congés payés, des options d'assistance et des remboursements pour le logement, les déplacements et la nourriture pour toute personne amenée à quitter son domicile.

Utilisation de nos services en Russie

Nous nous engageons à respecter toutes les exigences liées aux sanctions et nous continuons à suivre les dernières directives. Au fur et à mesure que des individus, des régions et des institutions telles que les banques sont sanctionnés, des produits tels que Google Pay peuvent devenir indisponibles dans certains pays.

La plupart de nos services (tels que Search, Maps et YouTube) restent actuellement disponibles en Russie, ce qui permet de continuer à fournir un accès aux informations et aux informations mondiales.

Nous continuerons à surveiller la situation et à prendre des mesures supplémentaires si nécessaire - et nous nous joignons à la communauté internationale pour vous exprimer notre espoir d'un retour à une Ukraine en paix et souveraine.