Accéder au menu principal
Blogue Google Canada
Google News

Comment nous relayons du contenu de qualité et soutenons l'écosystème des nouvelles



Chaque jour, des millions de Canadiens consultent Google pour trouver des réponses afin de faire des choix éclairés. À un moment où l'accès à de l’information fiable est plus critique que jamais - de la COVID-19 à l'évolution des vents contraires politiques en passant par la prise d'un genou en faveur de la diversité, de l'égalité et de l'inclusion - notre engagement de longue date à fournir des résultats de recherche de qualité reste au cœur de notre mission, soit de rendre l'information du monde accessible et utile à tous. 

Aider le journalisme à survivre et à prospérer est de la plus haute importance pour nous. Aux côtés d’autres entreprises, éditeurs, gouvernements et groupes de la société civile, nous jouons un rôle important dans le support d'un avenir meilleur pour l’industrie de l’information. Nous reconnaissons également que le modèle commercial de l'industrie de l'information est confronté à des défis depuis plusieurs décennies - d'abord impacté par la radio, puis la télévision, et plus récemment l'Internet, tous ont radicalement transformé comment et où chacun de nous obtenons de l’information ponctuelle et fiable. 

En considérant tout cela, nous souhaitons partager la manière dont Google soutient l'industrie de l'information, qui, selon nous, est un pilier fondamental de toute société démocratique. 

Échange de valeur
À l'ère pré-Internet, les éditeurs payaient pour afficher leur contenu dans un kiosque à journaux ou chez un marchand de journaux afin qu'ils puissent être découverts et pour attirer un public. Aujourd'hui, le moteur de recherche Google renvoie gratuitement les Canadiens vers des sites d'actualités des millions de fois par jour, ce qui donne aux entreprises de presse la possibilité de gagner de l'argent et de développer leurs activités et leur audience en diffusant aux internautes des annonces de l'éditeur, en dirigeant les lecteurs vers d'autres articles et vers des offres qui convertissent les internautes en nouveaux abonnés payants. À l'échelle mondiale, nous envoyons, en moyenne, des utilisateurs vers des sites d'actualités 24 milliards de fois par mois. 

Nous reconnaissons le rôle que jouent les nouvelles dans l'éducation et l'information des Canadiens, mais il peut en surprendre certains qu'elles représentent une très petite proportion des sites Web que les gens choisissent de consulter à partir de nos résultats de recherche. Les Canadiens se tournent vers Google pour de nombreuses choses, que ce soit pour des vidéos de décoration, la météo, des conseils de mode ou des sentiers de randonnée. Les actualités ne représentent qu'une toute petite partie de ce contenu et représentent un petit nombre de requêtes - au cours de la dernière année, les requêtes liées aux actualités ne représentaient que 1,5% du total des requêtes dans le moteur de recherche de Google au Canada. 

De plus, nous ne diffusons pas d'annonces sur Google Actualités ni dans l'onglet des actualités dans le moteur de recherche Google. Et si l'on examine l'ensemble de nos activités, Google a généré l'an dernier autour de 9 millions de dollars canadiens de revenus, sans profit, grâce aux clics sur les publicités par rapport à d'éventuelles requêtes liées aux actualités au Canada. En effet, l'essentiel de nos revenus ne provient pas de requêtes liées aux actualités, mais plutôt de recherches à but commerciale, par exemple lorsque vous souhaitez acheter de "l’équipement d'entraînement à domicile" et que vous saisissez la requête, puis cliquez sur une annonce. 

Pour Google la valeur première de l’actualité est d'informer et d'éduquer, et non pas d’une importance économique. 

Investissement dans la technologie
En plus de générer du trafic, nous avons investi au fil des années dans la création de technologies et de services publicitaires que les éditeurs peuvent utiliser pour gagner de l'argent grâce à leur contenu de manière plus efficace. Outre les outils tiers, les éditeurs peuvent utiliser nos plateformes publicitaires, notamment Ad Manager, AdSense et AdMob. 

Ainsi, lorsque vous lisez une actualité en ligne et que vous cliquez sur une annonce Google qui vous a plu, la majeure partie de l'argent payé par l'annonceur va à l'éditeur. En analysant les données de revenus des 100 plus grandes agences de presse du monde, nous avons constaté qu'en moyenne, les éditeurs conservent plus de 95% des revenus publicitaires numériques qu'ils génèrent lorsqu'ils utilisent Google Ad Manager pour diffuser des annonces sur leurs sites Web. 

Payer pour le contenu
Les gens font confiance à Google pour les aider à trouver des informations utiles et fiables, à partir d'un large éventail de sources. Pour maintenir cette confiance, les résultats dans le moteur de recherche doivent être déterminés par leur pertinence et non par des partenariats commerciaux. C'est pourquoi nous n'acceptons les paiements de personne pour être inclus dans les résultats de recherche. Nous vendons des annonces, non pas des résultats de recherche, et chaque annonce sur Google est clairement indiquée. C'est également pourquoi nous ne payons pas les éditeurs lorsque des internautes cliquent sur leurs liens dans un résultat de recherche. Opérer d'une autre manière réduirait le choix et la pertinence pour nos utilisateurs - et entraînerait en fin de compte la perte de leur confiance en nos services. 

Tous les sites Web peuvent refuser d'apparaître dans les résultats de recherche, y compris les sites de médias d'information, mais nous constatons que peu d'entreprises d'actualités optent pour ce choix car elles apprécient le trafic de référence gratuit qu'elles obtiennent, qu'elles peuvent ensuite monétiser via des publicités et de nouveaux abonnés. 

Tout comme nous contribuons à l’économie canadienne en nous engageant à aider 50 000 petites entreprises canadiennes à passer au numérique d’ici 2021 grâce à un engagement d’un million de dollars visant à étendre le programme ShopHERE de Digital Main Street à l’échelle nationale, nous sommes prêts à payer pour aider les organismes de presse également. Et il y a déjà des cas où nous payons pour le contenu, où il y a un besoin pour un tel produit - comme les scores sportifs et plus encore. Ainsi, dans le cadre de nos efforts pour soutenir un avenir solide pour le journalisme, nous avons récemment lancé un nouveau programme de licence pour payer les éditeurs pour un contenu de haute qualité pour une nouvelle expérience de nouvelles. Nous espérons lancer ce programme au Canada bientôt dans le cadre de nos efforts globaux pour aider à bâtir un avenir meilleur pour l'industrie de l'information dans ce pays. 

Nous avons également investi des millions de dollars pour soutenir le journalisme et les éditeurs au Canada grâce à la Google News Initiative (GNI) à travers des formations, des outils et des programmes permettant d’aider les agences de presse à innover et à se développer dans le monde numérique. Cette année, ‌‌pendant‌ ‌la‌ pandémie, nous avons injecté‌ des‌ millions de dollars à travers le monde ‌dans des fonds d’urgence, ‌ afin ‌d’aider ‌à maintenir‌ ‌le fonctionnement de ‌plus‌ ‌de 5 600 éditeurs dans 115 pays, dont 150 organismes de presse au Canada. Nous parlerons davantage de l'impact de la GNI au Canada dans les semaines à venir. 

Nos efforts pour soutenir les entreprises canadiennes et nos efforts de reprise économique ainsi que le travail que nous faisons avec les éditeurs démontrent que nous sommes profondément attachés au Canada et au succès de toutes nos industries. Nous continuerons de collaborer avec tous les partenaires de l'industrie dans le but de contribuer à un modèle commercial durable dans l'industrie de l'information, tout en protégeant un Web ouvert orientant les utilisateurs vers un contenu diversifié, de haute qualité et fiable.