Accéder au menu principal
Blogue Google Canada
Maps

Les territoires autochtones du Canada se trouvent désormais dans Google Maps



Note de la rédaction : L’article publié aujourd’hui a été rédigé par Tara Rush, googleuse canadienne et Kanien'kehá:ka (Mohawk) d’Akwesasne.

Une collaboration de sept années entre les communautés autochtones du Canada et Google Earth Solidarité a rendu possible l’ajout des territoires autochtones dans Google Maps et Google Earth. Il s’agit d’une étape importante dans la représentation exacte du Canada aux yeux des Canadiens et du monde entier.

Je suis issue de la communauté Mohawk (Kanien'kehá:ka) d’Akwesasne (un territoire qui couvre des frontières provinciales et internationales et qui regroupe trois réserves : Akwesasne 15, Akwesasne 59 et St. Regis) et travaille dans les bureaux de Google, à Kitchener-Waterloo. Depuis 2014, mes collègues et moi organisons des ateliers de cartographie avec des communautés autochtones variées du Canada. On nous a alors demandé pourquoi les territoires autochtones ne figuraient pas dans Google Maps. C’est pourquoi nous avons ainsi décidé de remédier à la situation.

autochtone

Activité de cartographie au sein de la communauté inuite de Sanikiluaq, en 2015. Raleigh Seamster, de l’équipe Google Earth Solidarité, est en arrière-plan.

Au cours de notre aventure, nous avons travaillé avec différents partenaires, dont Steven DeRoy, cartographe anishinaabe et directeur de Firelight Research Inc, afin de répertorier les territoires sur les plateformes de Google. Comme l’explique Steve :

« Les peuples autochtones sont souvent sous-représentés sur les cartes de base du Canada, et nous avons pu nous en rendre compte à l’occasion de nos ateliers annuels de cartographie des réserves autochtones. Nous sommes ravis de voir que Google reconnaît les peuples autochtones en intégrant leurs territoires à ses cartes de base. »


Une autre équipe a travaillé sur ce projet : celle de Google Earth Solidarité. Le programme Google Earth Solidarité soutient fièrement les peuples autochtones qui ont recours à la technologie de cartographie pour la préservation du patrimoine culturel et la gestion des terres. Ensemble, nous avons apporté notre soutien aux ateliers de cartographie des réserves autochtones qui ont eu lieu à Victoria, à Waterloo et à Vancouver, et nous soutiendrons également l’atelier prévu à Winnipeg en octobre 2017. Nous espérons continuer à établir des partenariats et utiliser les technologies existantes pour mieux soutenir et représenter les intérêts autochtones au Canada, et à l’étranger.


À l'heure actuelle, plus de 3,000 territoires autochtones ont été ajoutés sur Google Maps et sur Google Earth. Si les communautés autochtones souhaitent ajouter leurs terres à Google Maps, ou mettre à jour des informations sur ces dernières, telles que les routes, les adresses ou les emplacements d’entreprises, leur gouvernement peut contribuer en soumettant les données qu’ils se sentent confortables de partager via le programme de Partenariat Données vectorielles et les membres de la communauté peuvent également utiliser l'outil Envoyer un commentaire pour ajouter et éditer les informations essentielles sur Google Maps.

autochtone

Avec l’intégration dans Google Earth et Google Maps des territoires autochtones reconnus du Canada, le programme Google Earth Solidarité continue de soutenir les peuples autochtones au moyen de sa technologie de cartographie. L’objectif est de mettre l’accent sur la préservation du patrimoine culturel, la sensibilisation numérique et la gestion des terres. Nous espérons pouvoir utiliser des outils comme Google Earth pour préserver nos connaissances et mettre à jour Google Maps pour tenir compte des territoires canadiens reconnus par le gouvernement fédéral.

La population canadienne est l’une des plus diversifiées au monde. Plus de 1,4 million de personnes s’identifient comme membres des Premières Nations, comme Métis ou comme Inuits (NHS, 2011), 600 bandes vivent dans 3,100 réserves et dans des centres urbains partout au Canada. Nous œuvrons à mieux représenter leurs histoires, leur passé et leur futur au sein de nos plateformes.