Accéder au menu principal
Blogue Google Canada
Google News

L’ère de l'intelligence artificielle au Canada



Le billet du jour est rédigé par Geoffrey Hinton, conseiller scientifique en chef pour l'Institut Vector, et vice-président et ingénieur associé chez Google

Un « vecteur » est une figure géométrique ayant deux propriétés importantes : l'amplitude et la direction. De nos jours, ces deux attributs pourraient également décrire le secteur canadien de l'intelligence artificielle. En effet, les investissements clés et le sentiment d'un but partagé, alimentent l'incroyable dynamisme de l'IA au sein du Canada. L'apprentissage profond fait partie de la nouvelle orientation dans la recherche sur l'IA et ce financement lui donne, et bien... de l'ampleur.

L’Institut Vector Annoncé aujourd’hui, l'Institut Vector de Toronto - un centre de recherches dédié à l'expansion des applications de l'IA en effectuant des explorations de pointe dans l'apprentissage profond et d'autres formes d'apprentissage automatique - est le fruit du financement provincial, fédéral et corporatif, comprenant également une subvention de 5 millions de dollars de Google. Une fois qu’il sera opérationnel, l'Institut Vector permettra de former un grand nombre de maîtres hautement qualifiés, de doctorants et de chercheurs postdoctoraux, dont l'industrie canadienne a désespérément besoin. La recherche générée à l'Institut Vector pourra s’appliquer dans des domaines divers tels que les soins de santé, les services financiers, ou encore la fabrication de pointe.

Le superamas de l’intelligence artificielle au Canada Avec le lancement de l'Institut Vector, Toronto rejoint Montréal en tant que chef de file mondial en recherche et investissement en IA. Au mois de novembre dernier, Google investissait 4,5 millions de dollars dans l'Institut MILA de Montréal, dirigé par le pionnier de l'apprentissage profond, Yoshua Bengio. Nous avons également lancé le Google Brain de Montréal, avec une équipe dédiée à la recherche fondamentale. J’ai été au premier rang et ai pu observer comment les recherches effectuées à Toronto et à Montréal ont contribué aux avancements indéniables dans la reconnaissance de la parole, la classification des images et la traduction automatique. Par ailleurs, jumeler cette qualité de recherche canadienne avec une communauté de startups active, d’incubateurs, d’investissements gouvernementaux et de grandes entreprises d'ancrage qui attirent et retiennent le talent, est un élément essentiel afin d’affirmer la réputation du pays en tant que superamas mondial en IA.

Google Brain, Toronto Le lancement du Google Brain de Toronto est un exemple bien concret de financement et d'innovation qui s’unissent autour de l'investissement dans la recherche canadienne en intelligence artificielle. Composée d'experts canadiens en apprentissage profond – dont un Québécois, qui revient des États-Unis, et deux chercheurs iraniens dans ce secteur - cette équipe se concentrera sur les plus grands défis que rencontre la recherche sur l’intelligence artificielle. Chez Google, nous sommes impatients de contribuer à dynamiser l’IA en publiant nos résultats et en facilitant la collaboration entre les chercheurs au travers de notre plateforme à code libre source, TensorFlow.

Entre le financement de l'Institut Vector et le lancement du Google Brain de Toronto, Google s'est engagée à appuyer l'incroyable élan de l’intelligence artificielle au Canada.